Dès le début de cette phase, les pratiques du producteur doivent être rigoureusement conformes à la réglementation de l’agriculture biologique.

Pour chaque production, il a été défini une durée minimale de conversion des terres. Cette période de conversion permet d’enclencher les changements des cycles de vie des animaux, des plantes et des organismes qui vivent sur et dans le sol.

 

La conversion des terres agricoles sert aussi à épurer les sols d’éventuels anciens résidus chimiques. Elle permet à l’agriculteur de commencer à se familiariser avec les méthodes de la production biologique, d’adapter ses outils de production et de trouver de nouveaux débouchés pour ses produits.

Bien sûr cette conversion est facilitée par la pratique de la biodynamique instaurée par Isabelle Kerignard .

© 2018 Laitcrinièreblanche

  • w-facebook
  • Twitter Clean

Nous suivre :