Les vertus thérapeutiques du lait de jument sont reconnues depuis l'antiquité.

Homère lui-même décrit des " trayeurs de chevaux" dans l'Iliade.  Ainsi des médecins et érudits grecs tels Hippocrate, résument l'effet revitalisant du lait de jument par la formule

 

      « Nutri,Roborat,Altarat »

 « Nourrit, fortifie et stimule ».

Ses vertus cosmétiques sont également reconnues depuis lors au fil des siècles par de prestigieuses figures telles Cléopâtre, l'impératrice Joséphine, l'impératrice Elisabeth d'Autriche Sissi 

A  la fin du XIXème siècle le lait de jument servait de substitut au lait maternel dans les hôpitaux français.

En 1823, les médecins allemands notent que le lait de jument pourrait posséder des vertus thérapeutiques, notamment contre le ver solitaire. Les médecins russes du xixe siècle utilisent le koumiz (lait de jument fermenté) pour soigner la tuberculose, les occidentaux de l'époque l'ont recommandé pour les maladies de poitrine, inflammatoires, et les névroses. Si cette boisson reste populaire pour ses propriétés thérapeutiques en Russie, l'engouement s'est éteint en Europe au début du xxe siècle.

© 2018 Laitcrinièreblanche

  • w-facebook
  • Twitter Clean

Nous suivre :